Bonjour Anthony, peux-tu te présenter pour les lecteurs qui ne te connaissent pas ?
Bonjour, je suis Anthony, 45 ans depuis peu, Blanquefortais depuis 7 ans après avoir passé 18 ans sur Toulouse.
Je suis natif de Châteauroux (Indre), ville peu enthousiasmante… Vous comprendrez pourquoi je suis parti dès mes 18 ans vers le sud (rires) !
Mon fils de 13 ans, Maël, est inscrit à l’ESB Foot depuis notre arrivée, en U6.

Je suis également « footeux » depuis mes 6 ans même si depuis ces 10 dernières années, le foot pour moi c’est du loisir entre « vieux » avec l’apéro après !
Les calories perdues pendant l’effort sont aussitôt reprises (voire en excédent) !
Je pratique le tennis de façon plus « sérieuse » depuis 5 ans environ.

Comment es-tu arrivé au club ?
En arrivant à Blanquefort, je me suis renseigné par le bouche à oreille pour mon fils Maël, afin de lui trouver un club.
Je cherchais un club « familial » mais aussi structuré et sérieux dans son approche de l’apprentissage.
Uune vraie école de foot en résumé avec une ambiance en concordance avec mes valeurs de fair-play, partage, respect, rigueur mais aussi d’égalité et de bienveillance.

A l’époque, le club sortait d’une période « mouvementée » et cela est venu à mes oreilles ; beaucoup de gens me déconseillait de venir à l’ESB.
J’ai donc fait le tour, de Parempuyre, en passant par Ludon, Bruges etc…
Et finalement, je me suis décidé à me faire mon idée sur l’ESB. Grand bien m’en a pris !
J’ai trouvé un club structuré et organisé, avec des valeurs fortes, du calme, une philosophie de formation mais aussi des gens adorables et compétents : des Jeannot, Charlie, les jeunes éducateurs…
Bref, tout était simplement 100% en adéquation avec ce que je recherchais, à mille lieux du tableau qui m’avait été dépeint.

Quel rôle as-tu à l’ESB ?
Je suis mon fils sur quasiment toutes les compétitions…
Je suis admiratif des gens bénévoles qui sont dans ce club, qui donnent toujours plus sans rien attendre en retour sauf le sourire des enfants et le plaisir du sport !
Donc mon implication s’est faite au fur et à mesure, dans la volonté d’alléger un peu la charge des éducateurs qui doivent tout gérer, le sportif et l’administratif…
Des heures et des heures dans l’ombre pour nos enfants sans autre retour que le plaisir d’être là.

Étant présent sur quasiment toutes les compétitions, je me suis proposé comme « intendant » pour l’éducateur afin qu’il ne s’occupe que du sportif et pour alléger sa charge.
Au début, cela a été servir le café pour les matchs à la maison, remplir des feuilles de matchs, puis remplacer au pied levé un éducateur sur quelques sessions car ils étaient souffrants…
Puis l’arbitrage des matchs à la maison, gérer la tablette pour la feuille de match, accompagner les enfants aux sélections Gironde U13 (car les éducateurs sont à l’entraînement)…

Bref, des petites choses qui permettent d’alléger la charge, un peu, des encadrants.
Mon implication n’est que minime par rapport aux bénévoles « plein temps » du club, mais un peu c’est mieux que rien.
Plus on a de bénévoles qui donnent un peu, plus ça fait beaucoup !

Ton meilleur souvenir au club ?
Quand mon fils Maël a reçu le trophée de joueur du tournoi de Blanquefort en U11.
Ça reste un souvenir très égoïste, mais j’avoue avoir été très fier à ce moment là.

Qu’est-ce qui explique cet engagement auprès du club ?
Tout simplement car mon fils et moi-même, nous aimons ce club et ses valeurs.
Dans le monde du foot, c’est très compliqué aujourd’hui de trouver une club qui a une philosophie et une attitude qui est plus forte que les impératifs de résultats sportifs immédiats.

Je suis comme beaucoup de gens, je suis un « fatigué » des débordements, insultes et irrespect que l’on croise trop souvent sur les terrains ; encore plus quand nous parlons d’enfants qui seront les adultes de ce sport demain !
Ce club a des valeurs et se donne les moyens de les respecter même dans les moments plus difficiles.

Enfin, j’admire les Bernard, Jeannot, David (j’en oublie plein, mais je ne peux pas tous les citer) et tous ceux qui donne du temps au club sans compter.
Je m’engage aussi pour les aider et faire en sorte que la charge soit « un peu » plus légère pour eux.

Un dernier mot ?
Merci pour cette initiative, je l’ai fait avec beaucoup de plaisir.
Bravo Charlie pour le travail accompli à l’école de foot, tu peux en être fier.

Merci Anthony !