LFA – Coupe de France féminine : Blanquefort se déplacent à Arpajon

L’équipe féminine de Blanquefort, sous la houlette de Harlem Zayar, se déplace ce week-end à Arpajon, dans le cadre des 16èmes de finale de la Coupe de France féminine. Après avoir éliminié le FC Tours lors du tour précédent, nos joueuses affrontent une équipe qui occupe une position similaire à la leur dans son groupe de championnat de D2. Nous sommes allés à la rencontre du président de Blanquefort et de l’entraîneur d’Arpajon.

Gauthier Michel, président du club de Blanquefort, très attaché à son groupe de féminines qui évolue dans le championnat national de D2, nous parle de ce match qui pourrait les amener à un stade historique de la compétition, les 8èmes de finale.
«Nous partons confiants pour ce tour de coupe malgré le fait que nous ne connaissons pas vraiment notre adversaire. Nous avons un groupe très jeune et passer ce tour serait historique pour le club. Une victoire nous amenerait en effet en 8èmes de finale d’une Coupe de France qui est une compétition importante pour nous. L’idéal serait la victoire, et que nous recevions une D1 au tour prochain. Depuis hier nous avons eu la confirmation que nous allons jouer sur le synthétique d’Aurillac pas très loin de Arpajon. C’est important pour nous que ce match se joue parce qu’il faut dire que c’est pas la porte à côté. J’espère réellement que nous allons remporter ce match.»

DU CÔTÉ DE ARPAJON

Nous avons contacté Jacky Drouet, sympathique entraîneur de l’équipe qui accueillera nos joueuses de Blanquefort. Lorsqu’on lui parle de cette rencontre, il nous avoue :
« En ce moment, nous sommes encore sous la neige donc notre terrain n’est pas pratiquable pour le moment. Mais ce match va se jouer sur un très bon synthétique qui se situe non loin de là à Aurillac. Lorsque nous avons pris connaissance du tirage, nous nous sommes dis : c’est du 50-50. L’équipe de Blanquefort se situe au milieu du classement de sa poule, comme nous. Nous sommes contents de pouvoir accueillir une équipe qui n’est pas dans la même poule que nous. Cela nous permet de voir un football différent que celui que nous avons l’habitude de voir tous les week-ends. Le fait que de grosses écuries s’affrontent pendant ces 16èmes est une chance pour les équipes de D2 comme nous pour la suite de la compétition. Je suppose que pour nos visiteurs aussi, la préparation de ce match a été compliquée. Personnellement nous n’avons pas joué depuis 15 jours. Surement que les 15 premières minutes seront un peu dures pour se mettre en jambes. Sinon nous sommes très contents de recevoir l’équipe de Blanquefort. Cela va être un très bon match. Que le meilleur gagne. »

Nous souhaitons à nos représententes un très bon match. Que la porte des 8èmes de finales s’ouvrent à elles.

Kévin MORLIGHEM