C’était le 20 mars 2011. Il y a dix ans, nos U19 blanquefortais recevaient dans un stade Jean-Pierre Delhomme plein, l’AS Monaco, en 8ème de finale de Coupe Gambardella.
Un record pour le club.
Si une défaite (0-6) vient conclure l’aventure des joueurs entraînés par Christophe Fernandez, leur parcours pour en arriver là a été exceptionnel.

Nous consacrons une semaine spéciale en ce dixième anniversaire, pour nous replonger dans cette formidable aventure.
Premier épisode aujourd’hui, où nous retraçons cette épopée.


Premiers tours
Qualifications face à l’AS Taillan, l’ASMUR et le Stade Bordelais.


64è de finale
Blagnac FC (R1) / ESB (R2) | 1 – 1 (tab 9-10)
16 janvier 2011

Un déplacement périlleux pour nos U19, en ce début d’année 2011.
Première sortie hors de la région, chez un pensionnaire de R1, une division au-dessus.
Sur un terrain gras et face à une équipe athlétique, nos Blanquefortais encaissent le premier but en première période.
Une belle réaction en seconde période permettra aux Verts d’égaliser, par Mehdi Belbachir. Malgré plusieurs tentatives, le score en reste-là.
Pas de prolongations en Coupe Gambardella, c’est la séance des tirs au but !
Au terme d’une séance épique (une sorte de fil rouge pour cette épopée), nos U19 se qualifient pour les 32è de finale.
L’occasion de rêver à recevoir une équipe de centre de formation !


32è de finale
ESB (R2) / SCO Angers (Nat.) | 1 – 1 (tab 5-4)
06 février 2011

C’est donc le SCO Angers qui a été tiré pour nos jeunes joueurs !
Tout le club est présent au Stade Delhomme pour la réception de cette équipe, qui évolue en U19 Nationaux, et logiquement favorite de cette rencontre.
La première période est difficile, nos Verts courent après le ballon, et ce sont les Angevins qui ouvrent le score.
Mais, comme souvent dans ce parcours, le mental de nos joueurs va leur permettre d’inverser le cours du match.
En seconde période, nos Verts hissent leur niveau de jeu. C’est ainsi que le capitaine Alexis Romas parvient à égaliser, sur un coup-franc de Guillaume Campo !
Plus rien ne sera marqué. Nouvelle séance de tirs au but…
Après deux face-à-face remportés dans le temps règlementaire, le gardien Julien Barros se distingue à nouveau en détournant une tentative angevine.
Ses coéquipiers faisant un sans-faute dans l’exercice des tirs-au-but, l’ESB réalise l’exploit et se qualifie pour les 16è de finale de Coupe Gambardella !
Le record du club, réalisé par la génération 1981/1982 (16è de finale contre l’OGC Nice), est égalé ! Plus récemment, la génération 1986/1987 était allé jusqu’en 64è de finale (face au FC Bourges).

 


16è de finale
ESB (R2) / FC Girondins de Bordeaux (Nat.) | 3 – 3 (tab 4-2)
27 février 2011

L’aventure blanquefortaise dans cette Coupe Gambardella est déjà plus que réussie, après avoir éliminé trois équipes de niveau supérieur (Stade Bordelais, Blagnac et Angers).
Cerise sur le gâteau, c’est l’équipe des Girondins de Bordeaux, le club phare de la région, qui se déplace au Stade Delhomme !
Avant la rencontre, Philippe Lucas, l’entraîneur des Girondins, ne veut pas prendre ce match à la légère : “Blanquefort qui a quand même sorti Angers, une équipe de U19 Nationaux, aura tout à gagner sur cette rencontre et par expérience, je sais qu’il faut se méfier”. Du côté de l’ESB, on veut profiter du moment et y croire ! “Nous avons une chance sur cent de passer, mais on va la saisir !” déclare l’entraîneur Christophe Fernandez.

Le stade municipal affiche complet pour cette belle affiche.
Côté Girondins, on note la présence de joueurs qui feront par la suite une carrière professionnelle : Azbe Jug, Mamadou Kamissoko, Vital Nsimba, Loïs Diony, Hadi Sacko, Thomas Touré, Gaëtan Laborde.

Sur la première demi-heure, nos jeunes sont à la hauteur, et parviennent à faire déjouer les joueurs des Girondins.
En quelques minutes, le match s’anime ! Par l’intermédiaire de Laborde, le FCGB ouvre le score (28è).
La réaction est immédiate pour l’ESB par l’attaquant Benjamin Chantaix, mais le gardien girondin stoppe sa tentative.
Sacko, plus jeune joueur sur la pelouse (16 ans), inquiète dans la foulée le gardien blanquefortais par un tir sur le poteau.
Ce but encaissé n’a pas refroidi les ardeurs de nos Verts, bien au contraire !
A la 35è minute, sur un corner direct, c’est Mehdi Belbachir qui égalise ! Un moment rare qui va en appeler d’autres dans cette rencontre.
Après avoir vu le rythme du match un peu retomber, la mi-temps est sifflée sur ce score de 1-1.

Ne voulant pas être pris au piège comme ce fut le cas pour Angers au tour précédent, les Girondins reviennent très conquérants en ce début de seconde période.
Dès la 51è minute, Anthony Petrilli inscrit le deuxième but. Nos joueurs sont cueillis à froid, et commencent à souffrir physiquement. Alors totalement dominateurs, les joueurs au Scapulaire n’en profitent pas pour se mettre à l’abri.
C’est même Olivier Pinto Sousa qui parvient à égaliser pour l’ESB à la 72è minute ! C’est l’explosion au Stade Delhomme !
Ascenseur émotionnel, Laborde y va de son doublé trois minutes plus tard… Le coup est rude pour nos Blanquefortais.
Mais le football réserve des moments aussi extraordinaires qu’irrationnels.
Sur le dernier coup-de-pied arrêté, celui de la dernière chance, c’est le gardien de l’ESB, Julien Barros, qui remet les équipes à égalité après être monté (93è minute) !

Un scénario incroyable qui mène Bordelais et Blanquefortais à la séance des tirs-au-but.
Une troisième fois en trois matchs pour nos Verts.
Revigorés par cette incroyable égalisation, nos U19 l’emportent quatre buts à deux !

Au terme d’un match épique, au scénario complètement fou, ce sont les portes des 8è de finales qui s’ouvrent !
Un nouveau record pour le club.

 


8è de finale
ESB (R2) / AS Monaco FC (Nat.) | 0 – 6
20 mars 2011

Il ne reste que 16 équipes encore en lice dans cette Coupe de France des moins de 19 ans : 13 équipes issues de centre de formation, et trois équipes issues du monde amateur (Vesoul HSF, SA Mérignac et ES Blanquefort).
L’ESB tombe face à l’AS Monaco, tombeurs de l’AC Ajaccio, FC Chamalières et le FC Istres aux tours précédents.
Encore un exploit pour nos jeunes joueurs ?

En ce dimanche 20 mars 2011, le Stade Delhomme est comble, autant en tribunes qu’autour de la main courante.
C’est simple, il n’y a plus de place disponible pour voir le match !
L’effervescence s’est emparée de tout le club (et au-delà) depuis de longues semaines.

Prenant cette rencontre très au sérieux, le club monégasque a sorti l’artillerie lourde.
Dans le groupe figurent en effet, Martin Sourzac (actuellement à l’AS Nancy-Lorraine), Layvin Kurzawa (Paris SG), Jérôme Phojo (Clermont Foot), Dennis Appiah (FC Nantes), Nampalys Mendy (Leicester City FC et déjà en Équipe de France Espoirs à l’époque), Jessy Pi (SM Caen) Yannick Ferreira-Carrasco (Atlético de Madrid), Valentin Eysseric (AC Fiorentina).
Pour nos joueurs évoluant au deuxième niveau régional, le défi est énorme.

Dès l’entame, les joueurs du Rocher se créent des occasions sur deux têtes dangereuses.
L’ESB se réveille et il faut un très bon retour de Dennis Appiah pour empêcher Benjamin Chantaix d’aller défier Martin Sourzac.
Mais, sur l’action suivante, Monaco obtenait un coup-franc transformé par Valentin Eysseric, à la 14è minute.
L’ASM continue à pousser mais les attaquants monégasques n’arrivent pas à tromper Julien Barros jusqu’à la 37è minute et un penalty obtenu par Terence Makengo puis transformé par Eysseric. 0-2 à la pause.

Au retour des vestiaires, l’ESB revient mieux malgré du déchet dans son jeu. Mais sur un débordement de Jérôme Phojo, c’est Eysseric qui inscrit le troisième but. Monaco confisque alors le ballon.
C’est dur pour nos Verts, un sentiment d’impuissance se fait ressentir.
Et en quatre minutes, les Monégasques marquent trois fois par Florian Pinteaux sur une volée déviée (0–4), puis Ferreira-Carrasco allait faire deux passes décisives à Jessy Pi (0–5) et l’inévitable Eysseric (0–6).
L’ESB est éliminée…
Quelques semaines plus tard, l’AS Monaco remportera la Coupe Gambardella face à l’AS Saint-Étienne.

La marche était trop haute.
Mais le parcours, lui, reste historique !

Crédit photos : Gene Barros