Quel match t’as le plus marqué dans cette épopée ?
Je dirais le match contre nos voisins des Girondins de Bordeaux.
Le scénario exceptionnel avec cette fin de match magique !

Quels moments t’ont le plus marqué dans cette épopée ?
Toujours sur ce match face aux Girondins, quand je parlais de fin de match magique, c’était l’égalisation de notre gardien de but à la dernière seconde.
Un moment incroyable.
Et puis sur le plan individuel la transformation de mon tir-au-but  qui nous qualifie en 8ème de finale.

Benjamin lors de ce match face aux Girondins

Quelles étaient les caractéristiques de votre équipe ?
On était une équipe avec de grosses qualités et quelques joueurs qui jouaient déjà de temps en temps en Seniors.

Cette saison-là, vous vous êtes qualifiés à quatre reprises aux tirs aux buts. Vous aviez une recette miracle ?
Pas tellement !
On a réussi à tenir à chaque fois les 90 minutes avec un score nul ce qui nous a emmené tout droit vers les tirs aux buts.
C’est vrai que ça nous a réussi !

Avant d’affronter l’AS Monaco, vous aviez éliminés Angers SCO et les Girondins de Bordeaux, rencontres aux scénarios incroyables. Que gardes-tu de ces deux rencontres ?
Pour le match face au SCO Angers, je n’avais pas été retenu dans le groupe.
Par contre j’ai joué contre les Girondins, c’était comme on l’ai dit un match de fou !
Je me rappelle particulièrement de l’ambiance au Stade Delhomme avec un public en folie.

L’aventure s’achève face à l’AS Monaco en 8ème de finale. Que retiens-tu de ce match ?
C’est malheureux à dire mais ce jour-là on a pris une leçon de football…
Cette équipe était supérieure à nous.

Justement, dix ans plus tard, quel souvenir gardes-tu de ce beau parcours ?
C’était un parcours vraiment incroyable !
On a eu l’occasion de jouer face à des équipes comme Angers, Bordeaux et Monaco qui jouaient au plus haut niveau national !

Es-tu toujours en contact avec des membres de cette équipe ?
En contact non mais je croise quelques coéquipiers de l’époque de temps en temps.

Quel a été ton parcours foot depuis ?
Je suis revenu à Macau de 2011 à 2017, puis retour à l’ESB de 2017 à 2020 avec l’équipe première et notamment la montée en R1, et depuis l’été dernier je suis à Arsac-Le Pian.

Un dernier mot à ajouter ?
Vivement que cette épidémie s’arrête que l’on puisse prendre plaisir à retrouver les terrains !

Merci Benjamin !

Crédits photos : Gene Barros