liliane-dellucDans le cadre d’une semaine spéciale consacrée au Football Féminin sur notre Site, avec en point d’orgue le 8e de finale de Coupe de France Féminine entre l’ESB et Rodez ce dimanche, un sujet sera proposé chaque jour jusqu’au match.
Quoi de plus logique que de commencer cette série avec notre Présidente, Liliane Delluc.

Peux-tu nous réaliser un rapide historique du Football Féminin à l’ESB ?
Au sein de l’ES Blanquefort, la section féminine a été créée en 1985, soit quatorze ans après la création du club. La section fête donc ses 30 ans cette année !
Au départ, il n’y avait qu’une seule équipe de jeunes. A cette époque, le Football Féminin n’était pas très développé, ce qui induisait une certaine réticence de la part des parents des petites.
Puis d’années en années, l’effectif s’est étoffé, au point d’avoir aujourd’hui sept équipes 100% féminines !

Que représente aujourd’hui le Football Féminin dans le club ?
A ce jour, les licenciées féminines (joueuses, éducatrices, dirigeantes) représentent 25% des adhérents du club. On dénombre au total presque 130 licenciées.
Au sein du Comité Directeur, les femmes représentent 1/3 des personnes.
Nous avons crée une École de Football Féminine, avec une quarantaine de joueuses U7 à U13.
Il y a en tout une équipe dans les catégories U9, U11, U13, U17, U19 (qui évolue au niveau National) et deux équipes Seniors (DH et D2).

Comment vit-on le fait d’être une des rares Présidente de Club ?
Cela ne m’a jamais posé de réel problème ! Ni avec les instances, ni avec mes homologues masculins.
La seule contrainte est l’interdiction de l’accès aux vestiaires des joueurs masculins.

Pour terminer, un mot sur le match qui nous attend dimanche ?
J’ai suivi le tirage au sort des 8e de finale de la Coupe de France en direct sur Eurosport ! Rodez est certes moins médiatisé que Lyon ou le Paris SG, mais il s’agit quand même d’une équipe évoluant D1 !
Elle occupe la 7ème place, ce qui n’est pas un hasard à ce niveau : il faut donc rester concentré et prudent.
Malgré tout, j’ai confiance : le groupe est de très bonne qualité et les filles ont des ressources mentales – comme elles l’ont démontré ce week-end – sur lesquelles il faudra s’appuyer (NDLR : menées au score, les joueuses de Stéphane Renon se sont imposées 2-1 face à Rouen).


Suivez la série sur la Semaine Spéciale Foot Féminin

mardi 10 février → Stéphane Renon, entraîneur ESB

mercredi 11 février → Julien Garry, responsable École de Football Féminine ESB

jeudi 12 février → Nicolas Bach, entraîneur Rodez AF

vendredi 13 février → Sarah Cambot, capitaine ESB

samedi 14 février → Dominique Broustau, vice-Président, délégué à la Section Féminine