Article FOOT33 : D2 féminines – Dimanche, BLANQUEFORT joue gros !

En recevant dimanche l’US Corne (7e), les Blanquefortaises (5e) ont un bon coup à jouer. En cas de victoire, elles feraient un grand pas vers le maintien en D2 et se placeraient ainsi derrière les grosses cylindrées du championnat. (Par Félix Chiocca)
Site foot33

Alors qu’elles restaient sur une belle série marquée par deux victoires devant Rennes et Mérignac-Arlac, mais surtout un excellent nul (1-1) devant Saint-Herblain qui fait partie des meilleures équipes de D2, les Blanquefortaises ont calé à Tours où elles se sont inclinées (3-1). Un contre-temps qui ne doit pourtant rien remettre en cause au moment de recevoir l’US Corne ce dimanche 13 février sur la pelouse du stade Delhomme. « Cet échec, même s’il est dommageable, est intervenu dans des circonstances un peu particulières » souligne Daniel Large, co-entraîneur de l’équipe avec Laurent Perez. « Outre un arbitrage que je qualifierai d’énervant, nous avons été contraints de faire face à l’adversité au niveau du poste de gardienne » ajoute-t-il. Pour le déplacement à Tours, Blanquefort était en effet privé de toutes ses gardiennes de but ! Clémence Sivière avait été blessée au genou devant saint-Herblain, Angie Da Costa était suspendue, la très jeune Léa Santout, membre du pôle Espoir de Toulouse, était elle indisponible sur blessure et Laura Bonvallet était absente le week-end dernier. Et pourtant, les Blanquefortaises menaient 1-0 après un but inscrit par Clarisse Abeberry.

« Les équipes mal classées reviennent très fort »

L’attaquante – et meilleure buteuse de l’équipe – Juliette Loumagne qui s’était mise au service de l’équipe en jouant gardienne n’a rien pu faire sur les tirs des Tourangelles qui étaient toutes heureuses de s’en sortir à si bon compte. « En 13 matches, nous avons déjà utilisé sept joueuses à ce poste » lâche Daniel Large qui pourra compter sur le retour de Laura Bonvallet pour recevoir l’US Corne. Mais Sandra Lopez (milieu défensif) ne sera pas là. « C’est aussi le cas de Léa Fritz que nous ne pouvons pas aligner car on n’a pas le droit de faire jouer plus de deux filles nées en 1994 et il y aura déjà Laura Bonvallet et Juliette Loumagne » regrette-t-il. Et de poursuivre : « mais je ne suis pas inquiet car nous allons récupérer des joueuses de l’équipe B qui ne joue pas dimanche ». Blanquefort vise donc la victoire « qui nous mettrait pratiquement à l’abri car les équipes mal classées reviennent très fort à l’image d’Angers et de Tours« . Limoges étant déjà condamné, la lutte sera serrée jusqu’au bout pour éviter la deuxième place de relégable. Blanquefort a les moyens de s’éloigner encore un peu plus de la zone rouge « à condition de jouer comme nous l’avons fait contre saint-Herblain lors de notre dernier match à domicile ».

F.C.