Coupe de France – Maîtrise stadiste

Les Blanquefortais qui avaient bénéficié jusque-là d’un parcours plutôt facile en Coupe de France devaient, s’ils voulaient mieux faire à ce niveau que l’an dernier, sortir leurs voisins stadistes qui évoluent un étage au dessus. L’entame était sous le soleil assez alerte et les locaux se procuraient les deux premières occasions par Romain Masse à la pointe qui obligeait Nicolas Ardouin à s’employer. Les hommes de Laurent Dauriac montraient alors le bout du nez lorsque Kevin Bacle sur coup franc, puis Jérémy Vimes et Baïdy Dia mettaient à trois reprises consécutivement Jérémy Expuesto à contribution.

D’un côté comme de l’autre, on péchait cependant dans la finition et il fallait attendre un ballon perdu qui était récupéré par Nicolas De Gea pour savourer la pureté de dribble et la frappe du stadiste qui à 30 mètres logeait le cuir dans la lucarne d’Expuesto (1-0, 26e). L’avance qui concrétisait une légère domination des visiteurs n’allait pas plus loin même si les Stadistes à l’image de Moussa Dia, qui lançait avant la pause une chevauchée dont il a le secret, essayaient de profiter du coup sur la tête pris par les Blanquefortais. Il s’en fallait en effet de peu à la 53e pour que les locaux, qui redevenaient dangereux sur un tir de Gauthier Mouline, n’égalisent par Massé.

Blanquefort a essayé

L’alerte qui avait été chaude donnait alors des idées à Daiby Dia qui était à deux doigts de tuer le match d’une superbe reprise de volée sur la barre (57e), puis dans un duel qu’il se procurait mais qu’il perdait contre le gardien blanquefortais trois minutes plus tard… Le manque de réussite des visiteurs les rendait tout de même un peu fébriles ce dont profitaient les Blanquefortais qui, non loin d’abdiquer, se montraient même de plus en plus insistants par le duo Mouline-Massé et le public (nombreux) crut à l’égalisation lorsque sur un coup franc d’Ortiz, la tête de Durandet frôlait la barre.