Féminines – Résultats du 15 avril

D2J19, ESB – Corné : 5 – 1
[nggallery id=187]
Phase 2, DHJ2, ESB – Arlac : 1 – 5
[nggallery id=186]
Phase 2, PHJ2, Champcevinel – ESB : 2 – 2

Merci à Monsieur Montegut pour les photos.
D2J19, ESB – Corné : 5 – 1
Le groupe : Mongrand – Buger (60′, Lardez), Ossul, Lacroix, Saboulard, Billaud (46′, Abeberry), Lopez, Loumagne, Corral, Montegut (c), Cambot.
Avertissement : Loumagne
Buteuses : Lacroix (11′, pénalty), Montegut (43′), Cambot (44′), Loumagne (60′), Abeberry (79′). Pour Corné Durdan (28′).
Passeuses : Cambot (43′, 60′), Loumagne (44′), Lardez (79′).
Les mots du coach :
C’est un match qu’on aura dominé tout en étant brouillon en première mi-temps. Face au vent, on aura fait preuve de maladresses techniques, avec un bloc trop bas qui laissait notre attaquante bien esseulée. Malgré tout, on marquera 3 buts et on en encaissera 1 sur la seule occasion de Corné. La seconde mi-temps, sera beaucoup plus fluide, et montrera de beaux mouvements collectifs qui se concrétiseront par deux autres buts. Il était important de consolider nos deux victoires à l’extérieur contre des leaders, face à un adversaire à notre portée. Félicitations au groupe pour son sérieux et sa motivation. Dimanche, Nous rencontrerons Tours qui vient de passer relégable, ça ne sera pas un match facile…
Félicitations à l’équipe 3, qui dans un contexte particulier a ramené un très bon match nul de Champcevinel.

Phase 2, DHJ2, ESB – Arlac : 1 – 5
Le groupe : Saintout-Cluzet, Durade, Auer, Belair, Hébraud, Richon, Cadic, Feillard, Nadol, Bosch, Pani. Remplaçante : Arjona, Kaci.
Buteuse : Arjona
Passeuse : Pani
Les mots du coach :
Très mauvaise surprise ce dimanche avec cette défaite qui marque la fin d’une série de 11 victoires d’une manière assez brutale avec notamment 5 buts encaissés alors que nous en avions encaissé 7 en … 15 journées de championnat avant cette rencontre.
Avec le recul pourtant, cette défaite n’est pas si surprenante que ça, quand on réfléchit aux raisons qui ont pu amener à ce résultat, on en trouve beaucoup :
– En premier lieu, l’adversaire qui a fait un match parfait avec de l’engagement, un joli jeu collectif avec aussi un réalisme impressionnant dans la mesure où cette équipe n’aura vraiment pas raté beaucoup d’occasions.
– Maintenant, même si j’ai trouvé l’adversaire très bon, je continue à penser qu’à notre meilleur niveau, nous devrions pouvoir nous en sortir face à cette équipe mais à notre dernier match, je faisais remarquer que si on faisait la même première mi-temps que face à Pessac face à une équipe dangereuse, on serait puni, ce dimanche, on a refait la même mi-temps pour un score de 0/4 après 45 minutes de jeu… logique et prévisible…
Mais alors pourquoi n’avoir pas réussi à nous motiver pour un match à Delhomme face à notre rival historique ?
Je vois 3 données importantes pour expliquer ce naufrage : le coach, les joueuses, le contexte.
Un entraineur n’est pas là uniquement pour assumer des victoires, pour pleurer après chaque défaite que son effectif n’est pas bon ou que les joueuses ne sont pas motivées, il est là aussi pour faire un bilan sans concession de la situation en commençant déjà par lui même.
Si 2 ou 3 filles étaient passées à côté, j’aurais tendance à me demander ce que ces filles n’ont pas fait dans l’approche de ce match, quand personne ou presque n’est dedans, le coach y est forcement pour quelque chose, ça veut seulement dire que j’ai raté quelque chose dans l’approche et la préparation de cette rencontre.
Je continue à penser qu’on est supérieur à cette très bonne équipe d’Arlac, que les 12 points d’avance et nos 2 victoires précédentes ne peuvent pas être dues au hasard mais il est évident qu’on ne pourra passer face à eux qu’en sortant un très gros match, qu’en étant prêts à souffrir et à s’engager totalement, ce qui était loin d’être le cas hier.
J’ai fait une erreur dans la perception du groupe, j’ai toujours tendance à penser qu’il faut stimuler la motivation  sur les petits matchs et que sur les gros matchs, il n’est pas nécessaire de faire monter la pression, et depuis 10 ans cette approche avait toujours été la bonne.
Mais hier assez bizarrement, les filles n’ont pas semblé considérer ce derby comme un gros match, nos 2 victoires précédentes et nos 12 points d’avance y étant certainement pour quelque chose et ça, j’aurais dû le sentir, parler de cette rencontre toute la semaine, adapter le contenu des entrainements à cette circonstance particulière en travaillant spécifiquement avec le groupe 2. Dimanche au tournoi à 7 de Saint Laurent, j’ai passé la journée avec l’équipe, on était à une semaine du choc et je ne suis pas sur que quelqu’un ait prononcé le mot Arlac de toute la journée…
Le contexte est également particulier : le 04/12/2011, cad il y a 4 mois et demi on battait Arlac 3 à 0. Depuis cette rencontre, on a disputé 6 rencontres officielles et pire, depuis notre victoire à Jurançon mi-février, on avait disputé 2 rencontres officielles, une face à 10 dacquoises et une autre face à Pessac contre qui on aura marqué 30 buts cette saison…
Jouer aussi peu a aussi des conséquences sur la présence et la motivation aux entrainements et au fond ce genre “d’accident” était prévisible d’autant que notre adversaire dans la même période allait disputer presque le double de rencontres officielles (10) avec notamment leur très bon parcours en coupe de France.
Maintenant, il faut être capable de réagir et de regarder devant : dans un mois et demi, on aura une finale à jouer  le compte à rebours commence maintenant et il faut tous se remobiliser pour terminer l’année sur une nouvelle série de victoires.
J’ai apprécié dimanche la réaction de l’équipe en seconde mi-temps qui a remis de l’engagement et dominé cette période et même si la qualité n’était pas là (mais c’est rare qu’on ait la confiance pour  très bien jouer à 0/4 ) il y a eu une vraie volonté de revenir, de ne pas lâcher et il faudra repartir sur ces bases la…
Dimanche prochain, on va devoir réagir très vite lors d’un match à Grayan qui sera très dangereux face à une équipe qui ne nous fera aucun cadeau. On déplorera pour cette rencontre pas mal d’absentes, il va donc falloir se remobiliser dés mardi à l’entrainement et préparer cette échéance avec le plus grand sérieux.

Phase 2, PHJ2, Champcevinel – ESB : 2 – 2
Le groupe : Bonvalet, Berges, Maury, Combet, Jolly, Alves Pires, Fritz, Peirrera C, Huet, Rodrigues, Quevarec, Lavoie.
Buteuses : Quevarec et Rodrigues.
Les mots du coach : Les filles ont fait un très bon match, j’ai vu des joueuses très solidaires sur le terrain même si on fût dominé en première mi-temps. On a eu peu d’occasions, avec le vent contre nous.
Mais dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprécier l’esprit d’équipe et l’envie de jouer.
Mener  deux à zéro à la mi-temps, on a la force de revenir au score. Elles ont rien lâcher
jusqu’à la dernière minute où on égalise à deux minutes de la fin du match. Ensemble, elles ont montré qu’elles ont vraiment envie de gagner. Mais il y a encore du travail et il faut protéger ce groupe, leur parler, les encourager pendant les matchs.
Mon but c’est de rester avec ce groupe jusqu’à la fin de saison,  je les félicite pour ce match, leur combativité, l’ambiance qui a eu ce week-end end. Bravo les filles
Prochain match contre Bruges dimanche