Féminines – Résultats du 16 Octobre

Challenge U16F : ESB -Salles (3-0 forfait)
D2J6 : ESB – Saint Herblain (0-0)
[nggallery id=161]
DHJ5 : ESB – Canéjan (4-0)
[nggallery id=160]

PHJ4 : Labenne – ESB (3-0)
Merci à Mr Montegut pour les photos.

D2J6 : ESB – Saint Herblain (0-0)
L’équipe : Mongrand – Ossul (Aimé), Lacroix, Saboulard, Corral – Lopez (c), Billaud (Barbosa), Lardez, Abeberry – Montegut, Loumagne (Cambot).
Les mots du coach :
La satisfaction de cette rencontre est bien le résultat et la solidarité de l’équipe. On réalise une piètre performance en terme de jeu avec un déchet technique incroyable. Malgré un pénalty et une transversale concédés, nous ramenons 2 points avec ce 0-0. On doit redoubler d’effort aux entraînements, avoir une attitude positive, s’encourager car même dans la difficulté, on arrive à gagner des points, chose que l’on ne savait plus faire, il y a peu de temps.
On a 15 jours pour préparer notre prochain déplacement à la Roche-sur-Yon, troisième au classement.

DHJ5 : ESB – Canéjan (4-0)
L’équipe : Saintout-Cluzet – Buger, Durade, Landry, Belair – Richon, Yonnet, Bosch, Nadol – Arjona, Pani. Remplaçantes : Coulos, Kaci, Feillard.
Buteuses : Coulos (x2), Pani, Bosch (pénalty)
Passeuses : Feillard, Pani, Kaci.
Les mots du coach :
Très satisfait du résultat face à un adversaire difficile à jouer. On avait décidé sur ce match de mettre énormement de rythme, en pressant très haut pour étouffer notre adversaire. Lors de la première mi-temps, j’ai été très satisfait de l’engagement des joueuses, on ne les a pas laissé respirer et notre adversaire n’a pratiquement jamais pu s’approcher de notre but. Par contre, dans notre volonté d’être agressifs dans le jeu, on a fait preuve de beaucoup de précipitation et ce manque de patience nous a amené à être trop directs, avec un jeu trop orienté vers l’avant, penchant à gauche, on aura rarement pris le temps de s’appuyer derrière pour réorienter le jeu à droite.
L’utilisation des côtés aura été déficiente également, avec une recherche systématique des attaquants dans la profondeur et pratiquement jamais de décalages vers les joueuses de côté et ce manque d’alternance rendait notre jeu trop prévisible, raison pour laquelle malgré une très grosse domination territoriale, on allait se créer relativement peu d’occasions très franches en première mi-temps et on allait atteindre la pause sur le score de 0 à 0.
Si avant le match, le discours avait été orienté sur l’agressivité dans le pressing, à la pause l’idée était plutôt de se donner les moyens de revenir à un jeu plus posé, de retrouver de la lucidité et surtout de la variété. L’idée était de remonter le ballon par du jeu court en partant des côtés pour remonter le ballon vers l’axe pour se donner la possibilité de créer des décalages sur les côtés. Les filles allaient rapidement appliquer les consignes et c’est d’ailleurs grâce à un décalage à gauche sur Feuillard qu’on allait ouvrir le score par Coulos. Copié collé sur le second, avec un décalage sur Feillard, un dédoublement de Pani pour un nouveau but de Coulos.
Le troisième allait arriver de la même façon, avec Kaci bien servie à droite qui remets dans le dos de la défense pour Pani pour le 3 à 0.
Le 4ème sur un penalty qui allait être obtenu suite à la plus belle action du match sur un ballon relancé de derrière, joué systématiquement en 1ère intention se terminant avec un nouveau décalage, remise à nouveau dans le dos de la défense pour Bosch qui se retrouve seule devant la gardienne qui est obligée de commettre une faute. Ce match est excellent pour la confiance, a été très rassurant et j’ai particulièrement apprécié l’aptitude du groupe à se reconcentrer après une première mi-temps ou malgré beaucoup d’engagement, on avait un peu perdu le fil de notre jeu.
Dimanche, on retourne à Grayan en coupe d’Aquitaine et il sera obligatoire d’être très bons pour passer face à une équipe qui ne lâchera rien. Il faudra réaliser un match aussi sérieux que la semaine passée en y rajoutant plus de concentration dans la finition
Il est tout de même regrettable que la ligue programme en tour préliminaire un match entre 2 des meilleures équipes d’Aquitaine alors que la plupart des équipes de PH sont même pas encore rentrées dans la compétition ! Tout ça au nom de principe d’alignement du fonctionnement de la coupe d’Aquitaine féminine sur la coupe d’Aquitaine masculine où les équipes rentrent lorsqu’elles ne sont plus engagées en coupe de France…

PHJ4 : Labenne – ESB (3-0)
L’équipe : Bonvalet – Berges, Jolly, Hébraud, Sentout – Huet, Horgue, Auer, Rodrigues, Lavoie, Combet. Remplaçantes : Prata, Quevarec, Peireira M.
Les mots du coach :
La partie face au leader de la poule ne fut pas des plus facile,10mn après l’entame du match le score était ouvert pour l’équipe de Labenne suite à un corner, 5 minutes plus tard idem sur un débordement et une passe en retrait, 10mn plus tard un 3ème but sur un débordement où la joueuse de Labenne eu tout le loisir de si reprendre à trois fois pour marquer le but devant une défense non placée. La deuxième mi-temps sera nettement plus équilibrée voyant même notre équipe dominer le match pendant un vingtaine de minutes mais sans action véritablement dangereuse, mise à part un tir de loin de Sentout, aucune autre action ne venant mettre en péril cette belle équipe de Labenne que personnellement je vois en DH l’année prochaine.
L’explication de cette défaite peut s’expliquer en partie par un système de jeu mis en place en 1ère mi-temps par moi-même 4 2 3 1 pas adapté par rapport aux caractéristiques de certaines filles ayant du mal à trouver leur place (il faut travailler sur un système où les filles puissent connaître parfaitement leur place), en 2ème mi-temps j’ai changé de système pour revenir à un 442 avec un relayeur système plus adapté où le score de cette 2ème mi-temps fut de 0 à 0.
Explication aussi dans une carence de condition physique l’équipe fut régulièrement coupée en deux les milieux ayant du mal à se replacer en défense ou n’apportant que peu de soutient à une attaque souvent isolée.
Match où quand même des enseignements ont pu être pris sur certaines filles qui ont pu démontré où était leur véritable place sur le terrain.
Rien de grave les défaites sont parfois nécessaires pour repartir sur des bases plus professionnelles, l’esprit du groupe est excellent et je ne suis pas inquiet sur la suite de la compétition, la qualité individuelle des filles est dans l’ensemble largement suffisante pour finir dans les premiers de la poule, il faut simplement travailler le placement avec ou sans ballon, les variations de jeux, le jeu à une ou deux touches de balle, les dédoublements, les relances et d’autres fondamentaux du football, donc encore du travail pour les coachs.