Foot33.fr : D2 féminines – BLANQUEFORT tombe sur plus fortes !

Plus expérimentées, les Charentaises de Soyaux sont venues à bout de Blanquefortaises volontaires et prometteuses mais pas assez efficaces pour gagner cette 10ème journée de D2 féminines… (par Jérôme Boulanger)

Les jeunes joueuses de Blanquefort n'ont pas démérité mais l'expérience de Soyaux a fait la différence.

Les jeunes joueuses de Blanquefort n’ont pas démérité mais l’expérience de Soyaux a fait la différence.
LE CONTEXTE
Duel du ventre mou du classement entre une équipe de Blanquefort actuellement 7ème avec 20 points et Soyaux, juste devant (6ème) avec trois points d’avance. Cette rencontre pouvait permettre en cas de victoire de l’une ou de l’autre équipe de la positionner dans le peloton de tête de ce groupe B de la D2 féminine. Ancienne pensionnaire de D1, les joueuses de l’ancienne capitaine de l’équipe de France, Corinne Diacre, partaient néanmoins avec la faveur des pronostics.

LE MATCH
D’entrée de match, les Blanquefortaises prenaient cette partie par le bon bout en monopolisant le ballon et en tentant de se projeter vite vers l’avant. Abeberry (7e) et Bosch Cartagena (13e) tiraient les premières cartouches pour les Girondines. Apathiques, les Angoumoisines se recroquevillaient en défense et faisaient le dos rond. Le rythme continuait à être intense même si les occasions se raréfiaient, et ce malgré l’envie et l’enthousiasme des locales. Mais celles-ci se heurtaient au mur défensif mis en place par les filles de Corinne Diacre. Mieux dans la partie, ces dernières commençaient à se projeter vers l’avant et ouvraient le score par Bernard suite à un centre de Marchadie (36e). La première période prenait fin sur ce score de 1-0 pour les visiteuses. Le retour des vestiaires voyait les Girondines se projeter vers l’avant tandis que Soyaux piquait en contre. Le jeu se cantonnait pour la plupart du temps au milieu de terrain et n’occasionnait pas d’occasions réelles. Cependant, Soyaux commençait à s’approcher des buts de Da Costa. Monteiro donnait les premières sueurs froides à Blanquefort (61e) avant que Bernard ne double la mise d’un tir puissant dans la surface suite à un centre de Dumont (62e, 0-2). Un but qui tuait tout suspense même si Blanquefort, au courage, tentait quelques incursions et était même tout prêt de marquer par Bosch Cartagena (74e). Un dernier baroud qui ne sera pas suffisante aux filles de Laurent Perez et Daniel Large pour revenir au score.

Anciennes pensionnaires de D1, les filles de Soyaux aspirent y revenir un jour...

Anciennes pensionnaires de D1, les filles de Soyaux aspirent y revenir un jour…
LES TEMPS FORTS
Première période
-7e : percée de Clarisse Abeberry dans la défense charentaise mais le tir de l’attaquante girondine est capté par Lafon.
-13e : cafouillage dans la surface de réparation de Soyaux. Bosch Cartagena reprend le ballon mais sa frappe passe à côté du but.
-17e : centre de Marchadie pour Soyaux dont le ballon prend toute la défense à revers. A la réception, Pascaud dévisse sa frappe.
-34e : coup-franc plein axe à 25 mètres tiré par Pascaud. Da Costa, la gardienne blanquefortaise, capte facilement la balle.
-36e : débordement de Jessica Marchadie sur la droite. Son centre est cafouillé à la tombée de la balle par la défense blanquefortaise. Un ballon qui atterrit dans les pieds de Marjolaine Bernard qui, seule face au but, le pousse dans les filets pour ouvrir le score (0-1).

La mi-temps est sifflée sur le score de 1-0 pour Soyaux
-47e : frappe de Billaud de peu à côté pour Blanquefort.
-57e : combinaison Marchadié-Bernard dans la surface de Blanquefort mais le tir de cette dernière est capté par Angélique Da Costa.
-58e : entrée en jeu de Cervera à la place de Fritz pour Blanquefort.
-61e : centre de Bernard pour Monteiro dont la frappe croisée frôle le poteau de Da Costa
-62e : centre de Dumont pour Bernard qui s’y reprend à deux fois pour tromper Da Costa d’une frappe puissante (0-2).
-74e : mauvais dégagement de la défense charentaise. Ornella Bosch Cartagena est à la réception du ballon mais son lob astucieux passe de peu à côté.
-86e : frappe molle de Laizet Laplagne.

LES RÉACTIONS
Laurent PEREZ, coentraîneur de Blanquefort : « On ne boxe pas dans la même catégorie ! »
« Nous avons résisté à cette formation qui ne boxe pas dans la même catégorie que nous. Nous travaillons pour l’avenir avec un groupe qui a 19 ans de moyenne d’âge. Nous avons malgré tout fourni une belle prestation, avec un bon jeu collectif mais il nous a manqué de la réussite dans le dernier geste. »

Corinne DIACRE, entraîneur de Soyaux : « Une victoire précieuse… »
« Je suis plus satisfaite par le résultat que par la manière. Mais avec quatre semaines sans matchs, nous avons eu du mal à rentrer dans cette partie. Par la suite, nous avons su gérer ce résultat. Le match n’était pas beau à voir mais cette victoire est précieuse. Nous avons livré une prestation collective honorable sur une pelouse difficile à jouer. »


LA FEUILLE DE MATCH
D2, 10ème journée
A Blanquefort
Blanquefort – Soyaux 0-2 (mi-temps 0-1)
Arbitre : M. Presotto assisté de MM. Dauba et Meherzi.
40 spectateurs environ
Buts : Bernard (36e et 62e) pour Soyaux.

Blanquefort : Da Costa – Montegut (Corral, 68e), Herpin, Landry, Ossul – Lopez, Fritz (Cervera, 58e), Bosch Cartagena, Billaud – Cambot (Loumagne, 68e), Abeberry. Entr. : Diacre.
Soyaux : Lafon – Dumont, Pascaud, Bencini, Tandia – Maier, Brandy (Boilaud, 53e), Marchadie (Laizet Laplagne, 82e), Miravales (Lacroix, 46e) – Monteiro, Bernard. Entr. : Perez
Pour consulter le classement