Gambardella – DAUBA (Mérignac) et FERNANDEZ (Blanquefort) sont déjà dans leur match !

Les entraîneurs de Mérignac et Blanquefort évoquent les 8èmes de finale de la coupe Gambardella de dimanche prochain où leurs équipes affronteront respectivement Marseille et Monaco. Avec l’espoir de renverser les pronostics… (Par Félix Chiocca)



Jérome Dauba et Christophe Fernandez sont à la tête de vraies équipes de coupes !

Jérome Dauba et Christophe Fernandez sont à la tête de vraies équipes de coupes !
Dans vos rêves les plus fous, pensiez-vous vous retrouver à la fin mars en 8e de finale de la Coupe Gambardella ?
Jérôme Dauba (Mérignac) : “Non car ce n’était pas dans nos objectifs de la saison. Mais nous avions eu la chance de connaître un tel parcours en 2007-2008. C’est une expérience que nous avons déjà vécue. Mais arriver en 8e de finale avec un effectif de DH et un groupe très jeune, c’est un peu inimaginable.”
Christophe Fernandez (Blanquefort) : “Non, j’imaginais me retrouver en mai au Stade de France en finale de la Coupe Gambardella ! Je plaisante bien sûr. Je ne pensais pas du tout que nous serions à ce niveau. Nous avons réussi à battre des équipes beaucoup plus fortes que nous. Mais nous avons un état d’esprit irréprochable et cela paie.”

Est-ce une satisfaction particulière d’avoir réussi à écarter des équipes évoluant en U19 Nationaux ?
J.D. : “Bien entendu car cela nous permet de nous étalonner face à de telles formations, de voir ce que nous sommes capables de faire, sans changer notre façon de nous entraîner et de jouer. Les joueurs ont ainsi eu l’occasion d’élever leur niveau de jeu.”
C.F. : “Oui. Je pense en premier lieu au SCO d’Angers qui est une grosse équipe avec de belles individualités et à un degré moindre aux Girondins car je suis un supporter bordelais depuis toujours. Cette victoire m’a bien sûr fait plaisir, mais en même temps… Eliminer deux centres de formation prouve que la formation à Blanquefort commence à porter ses fruits.”

Fernandez : “Nous allons jouer à 100% le petit 1% de chance que nous avons de passer !”

Réussir un tel parcours en Gambardella peut-il enclencher un dynamisme plus global à l’intérieur de votre club ?
J.D. : “Cela crée un engouement particulier des plus jeunes, depuis l’école de foot jusqu’à l’équipe senior de CFA 2, en passant par les dirigeants. A Mérignac, il y a un projet éducatif et c’est important vis-à-vis de nos partenaires qui nous soutiennent. Cela ne peut que nous aider dans notre travail au quotidien.”
C.F. : “C’est déjà le cas avec une dynamique positive. Aujourd’hui, nos petits des U11, U12, U13 sont là pour nous regarder. Si on peut leur apporter cette «grinta», ce n’est que du bonheur.”

Vous voilà à nouveau face à un gros morceau, comment évaluez-vous les chances de votre équipe ?
J.D. : “Je ne sais pas car je n’ai jamais été très fort dans les pronostics. Je pense que l’effet de surprise ne jouera plus. L’Olympique de Marseille est prévenue. Mais si nous n’avons qu’une chance, on va la jouer à fond.”
C.F. : “Nous allons jouer à 100%, le petit 1% de chance que nous avons de passer !”

Le fait de jouer à domicile est-il un facteur important ?
J.D. : “Forcément, c’est un avantage avec le public qui sera là derrière nous. Cela permettra aussi aux garçons de relever la tête s’il y a des moments difficiles dans le match.”
C.F. : “C’est primordial car j’ai des garçons qui sont des joueurs de coupe. Il y a aussi des joueurs que j’ai fait rentrer contre Angers et les Girondins qui ont fait basculer le match à chaque fois.”

Dauba : “L’effet de surprise ne jouera plus…”

Quels sont les atouts de votre équipe ?
J.D. : “J’ai des garçons qui sont des joueurs prêts à relever le défi, qui ne calculent pas et qui jouent de la première à la dernière minute. C’est un groupe homogène composé pour l’essentiel de joueurs issus du club qui se connaissent depuis des années.”
C.F. : “Encore une fois, c’est avant tout la générosité et l’entraide. C’est un gros coeur. On est un petit club, mais on connaît nos valeurs et on joue dessus.”

Avez-vous réussir à glaner des informations sur votre adversaire ?
J.D. : “Il y aura sans doute des joueurs qui évoluent habituellement avec l’équipe réserve de DH qui va remonter en CFA 2.”
C.F. : “On sait, sans grande surprise, que Monaco joue bien au ballon, mais je sais aussi qu’il y a certaines carences dans certains secteurs de jeu. On va essayer de mettre en place une organisation qui peut ennuyer cette équipe. Nous devrions être logiquement éliminés dimanche soir, mais la priorité est avant tout de se faire plaisir. En même temps, si on peut créer l’exploit…”

Comment imaginez-vous le début de match ?
J.D. : “Je pense que Marseille va vouloir marquer rapidement pour tuer le match et se mettre rapidement à l’abri. On va essayer de tenir le score le plus longtemps possible dans un contexte où il y aura de la pression.”
C.F. : “Sincèrement, il y a deux scénarios possibles, soit Monaco met le turbo comme les Girondins l’avaient fait et à ce moment-là, à nous d’être sérieux et on sait faire, soit les Monégasques nous prennent un peu de haut et ils risqueraient d’avoir une surprise amère. Tout dépendra de Monaco car nous ne nous livrerons pas d’entrée.”

F.C.
Pour consulter le programme des huitièmes de finale

Après Bordeaux, Monaco... les jeunes de Blanquefort peuvent-ils le (re)faire ?

Après Bordeaux, Monaco… les jeunes de Blanquefort peuvent-ils le (re)faire ?