U19 – Gambardella, la revue de presse + photos du match

Lire l’article de la ligue d’Aquitaine, du sud-ouest de 1 mars et du site officiel des girondins de Bordeaux.
[nggallery id=112] (Merci à Mme Barros et Nebra pour les photos)

Gambardella – Cruelle fin d’aventure
Les Girondins s’inclinent aux tirs au but
lundi 28 février 2011 – 11h17

Les Girondins ont été éliminés par Blanquefort (3-3, 4 tab à 2) en 16ème de finale de la Coupe Gambardella.
L’aventure est terminée en Coupe Gambardella pour les U19 bordelais. Les jeunes de Philippe Lucas ont été éliminés à Blanquefort en 16ème de finale de la Coupe Gambardella. Une élimination douloureuse pour les jeunes bordelais qui ont longtemps cru se qualifier.
Petrilli a ouvert le score pour Bordeaux et a signé un doublé après la 1ère égalisation des Blanquefortais. Ils sont revenus à 2-2 mais, à la 83ème, Bordeaux marquait par Laborde et pensait avoir inscrit le but de la victoire. Malheureusement, N’Simba côté bordelais a été expulsé pour un 2ème avertissement dans les dernières secondes. Sur le coup franc suivant la faute, le portier de Blanquefort égalise (3-3) et envoie tout le monde à la séance de tirs au but.
A ce petit jeu, les Blaquefortais ont eu plus de réussite (4-2) et se qualifient pour les 8ème de finale de la Coupe Gambardella. Les Girondins vont devoir digérer cette élimination et se concentrer sur le championnat. La semaine prochaine, Bordeaux affronte Tarbes à l’extérieur.

Article du site officiel des girondins.

Christophe Fernandez, entraîneur des U19 de Blanquefort, à l’issue de sa victoire aux tirs au but face aux Girondins de Bordeaux (3-3, tab 4-3) : « Les Girondins n’ont pas su tuer le match. De notre côté, nous n’avons rien lâché et sommes revenus à chaque fois au score. A 3-3, on ne peut plus dire que c’est pas hasard. Ils étaient au-dessus de nous, mais nous avons compensé par notre générosité et notre solidarité. Le match a été très compliqué d’un point de vue cardiaque. Ce fut un match engagé physiquement et au cours duquel nous avons été mis en grosse difficulté dans le jeu, mais nous avions bien préparé la rencontre. Notre gardien a une nouvelle fois fait une grande partie. C’est un joueur atypique qui a encore une grande marge de progression. C’est lui qui égalise à la 93ème minute. Sur le dernier coup franc du temps règlementaire, il monte et il marque d’un beau plat du pied. Ensuite, sa prestation tout au long de la rencontre a du jouer dans les têtes des tireurs girondins, deux d’entre eux ont d’ailleurs raté le cadre lors de la séance des tirs aux but. Près de 1 000 personnes étaient présentes au stade Delhomme, l’ambiance était extraordinaire. Nous sommes désormais l’un des petits poucet de la compétition. Ce serait une superbe fête que de recevoir l’Olympique de Marseille au prochain tour, club du blanquefortais, Mathieu Valbuena, le symbole serait très sympa ! »
Article LFA

Du rêve à la réalité
Pour les jeunes Blanquefortais, évoluant au deuxième niveau régional, rencontrer les Girondins semblait déjà un aboutissement. Dimanche, ils les ont éliminés….
Dimanche, il est un peu moins de 17 heures sur la pelouse du stade Jean-Pierre Delhomme de Blanquefort. Des zébulons verts sautent, courent, vont de bras en bras devant une tribune pleine comme un œuf. Une minute auparavant, Benjamin Chantaix venait d’inscrire le tir au but victorieux de son équipe face aux Girondins de Bordeaux, donnant au club blanquefortais une qualification incroyable pour les 8es de finale de la Coupe Gambardella (la Coupe de France des U19) au terme d’une partie totalement folle (3-3, 4-2 tab).
Menés trois fois au score par les Marine et blanc, les jeunes pousses de Christophe Fernandez ont su, au talent, au courage et à l’énergie, à chaque fois revenir dans le match, obtenant même l’ultime égalisation à la dernière seconde du match grâce à une frappe désespérée de son… gardien Julien Barros. Un sauveur qui n’en croyait pas ses yeux : « Au tour précédent, nous avions sorti Angers. Il s’agissait déjà d’une belle récompense pour nous, petits poucets, d’éliminer un club pro. Affronter les Girondins relevait alors du match de gala, une sorte de rêve. Et nous faisons la passe de deux, c’est géant. »
« J’ai eu du mal à dormir »Un peu plus loin, Mehdi Bel Bachir, meneur de jeu de 19 ans et auteur de la première égalisation sur un corner direct, tentait de garder la tête froide : « On pense à ce match depuis toujours. Affronter les Girondins était déjà incroyable. J’avoue que la nuit précédant ce match, j’ai eu du mal à trouver le sommeil. Nous n’avons pas trop l’habitude de cette pression. Plus les jours défilaient, plus ce match envahissait nos esprits. Après, chacun le gère de manière différente. Rencontrer le grand club de la région, évoluer devant des tribunes pleines, c’est fou. Maintenant, nous savons aussi que ce genre de partie peut permettre à quelques-unes de se faire remarquer par des clubs un peu plus huppés. C’est notre chance. À nous de la saisir. »
« On les attendait depuis le tirage, enchaîne Alexis Romas, le défenseur et capitaine. Après je ne pense pas que nous nous sommes focalisés sur cet adversaire. Entre nous, nous en parlons depuis seulement quelques jours. »
Ils veulent l’OM
Un discours déjà de joueurs confirmés comme pour tromper leur monde et contenir l’émotion prête à déborder de chacune de ces têtes qui ont peut-être vécu dimanche l’exploit de leur carrière de footballeur. Une victoire pour une vie ? Christophe Fernandez, sosie parfait de Frédéric Antonetti, avec son crâne dégarni, sa bouille ronde et son bonnet sur la tête, coach de ces incroyables coupeurs de têtes n’entend pas s’arrêter là : « On avait à cœur de faire un bon parcours. Nous en parlons même depuis le tour régional. Maintenant, après avoir sorti le Stade Bordelais, Angers et Bordeaux, nous ne pouvons plus dire qu’il s’agit d’un hasard. »
Remerciant un à un ses joueurs, Christophe Fernandez tient aussi à « souligner que 80 % des garçons qui étaient sur la pelouse contre les Girondins sont issus de la formation maison. Notre but est de réussir à construire un bon club à Blanquefort, de hisser un peu plus haut notre équipe première dans la hiérarchie et de l’approvisionner avec nos jeunes. Ce vécu que nous emmagasinons en Gambardella cette année sera important dans les prochaines années. »
Et maintenant ? Un rapide sondage auprès des jeunes pousses aux dents longues désignait une nouvelle tête de turc. « Nous voulons jouer l’OM chez nous pour encore franchir un palier et progresser. »
1 mars 2011 06h00 | Par Vincent Ferrandon – Sud-ouest