A la découverte de… Pierre Ferret, éducateur des U19


Arrivé cet été à l’ESB, nous sommes allés interroger Pierre Ferret, éducateur des U19, afin de mieux le connaître. Rencontre.

Bonjour Pierre, peux-tu te présenter pour les lecteurs qui ne te connaissent pas ?
J’ai 43 ans, marié et deux enfants. Je suis tombé dans le foot tout petit. Mon père était arbitre de troisième division à l’époque et c’est sans doute lui qui m’a mis le pied à l’étrier. J’ai fait pas mal de sports (handball, tennis, athlétisme entre autres) mais je suis toujours resté dans le football.

Dans la vie professionnelle, je suis fonctionnaire… mais ça c’est pas un métier, non ? (rires) Pour faire simple, je répare les ponts pour la DIR Atlantique afin d’éviter des drames comme à Gênes en Italie.

Quel est ton parcours footballistique ?
Je suis passé par les Bleuets de Pau, Valenciennes et le Mée-sur-Seine (77). J’ai évolué jusqu’en DHR. J’étais polyvalent derrière et au milieu.
Je le dis tous les jours aux joueurs, je ne critiquerai jamais un attaquant, je suis incapable d’être réaliste devant le but !

Ton premier souvenir footballistique ?
Au Gabon, dans la cour d’école en schiste… On s’était fabriqué un terrain avec des buts confectionnés à base de branchages. C’était rudimentaire, simple, mais qu’est ce qu’on était heureux de jouer pieds nus ! Les serpents, les mygales et les crabes verts à proximité !!

Ton meilleur souvenir de foot ?
Celui qui me vient en premier, c’est la « remontada » de Bordeaux face au grand Milan AC en 1996.
Zidane, Dugarry, Tholot…
Nous étions en tribune Sud-Ouest debout et lorsque le virage est descendu, nous avons perdu nos sacs à dos…
Énormissime !

Le deuxième qui me vient à l’esprit, c’est la victoire 3 à 0 sur le Brésil en 1998. J’étais en tribune au Stade de France… Magique, grandiose, effectivement après ça, on pouvait mourir tranquille (rires) !

Ton pire souvenir ?
J’en ai deux :
. La rupture des croisés pour la deuxième fois à l’autre genou. Le ciel me tombait sur la tête… Je rêvais de devenir footballeur pro et ça s’est arrêté net ! Dans mon malheur, j’ai passé mes diplômes d’entraîneur avec réussite.
. Le deuxième est le décès d’un de mes anciens joueurs Seniors à Arsac, Julien Ferrer. J’ai eu beaucoup de mal à l’accepter car très proche de ce môme. Il avait toute la vie devant lui. J’ai appris son décès une fois son enterrement passé. J’en fus malade… Il m’arrive de penser à lui avant un match et de me demander ce qu’il pourrait nous apporter aujourd’hui dans telle ou telle situation. Il est dans un coin de mon cœur à jamais ! Son sourire et sa joie de vivre me portent tous les jours…Arriverderci Capitano !

Ton club préféré ?
Je n’en ai pas… Quand je regarde un match, je me dis « que le meilleur gagne ! »

Ton joueur favori ?
Gianluigi Buffon dans le présent pour son aura et Rai (frère de Socrates) pour sa classe et sa prestance.
Toujours le sourire quoi qu’il advienne ! Des mecs avec un mental à toute épreuve !
Avec des joueurs comme ça, tu peux partir à la guerre !

8/ Ton coach préféré ?
Carlo Ancelotti.

Ton stade favori ?
Le Stade de France.

Ton match référence ?
France – Brésil en 1986 à Guadalajara.
Mythique dans l’intensité et l’émotion.

Canal+, RMC Sports ou beIN Sports ?
beIN Sports aujourd’hui, mais demain ?

Zidane ou Ronaldo ?
Zidane.

Messi ou C. Ronaldo ?
Ronaldo.

France 1998 ou France 2018 ?
France 1998.

Stade Chaban-Delmas ou Matmut Atlantique ?
Matmut Atlantique car c’est l’avenir.

Ton onze de rêve ?
Buffon – Roberto Carlos, Blanc, Baresi, Maldini – Deschamps, Kanté, Gullit, Zidane – Van Basten, Mbappé.

Il y en aurait tellement d’autres à citer (rires)  !!

Merci Pierre !