Julien Garry, 28 ans depuis peu, est le Responsable de l’École de Football Féminine (U6 à U13) de l’ES Blanquefort depuis août 2014.
Très actif au sein de la Section Féminine, il effectue sa troisième saison au Club. Rencontre.

Garry

Peux-tu nous expliquer ton parcours footballistique ?
J’ai commencé le foot à l’âge de 5 ans à Izon-Vayres, où je suis resté jusqu’en U15.
Puis je suis resté un an sans jouer suite à un déménagement à Tarbes. Après mon retour en Gironde, pas loin de Bazas, j’ai repris une licence en étant Seniors. J’y suis resté deux saisons.
J’ai ensuite rejoint Saint-Loubès pour deux saisons là-aussi avant d’arrêter de jouer pour raisons professionnelles. J’ai repris il y a peu au sein de l’équipe 3 des Seniors ici, à Blanquefort.

Comment es-tu arrivé à l’ESB ?
J’arrive à l’ESB lors de l’été 2012 de façon particulière : un ami devait entraîner l’équipe 3 des Seniors filles et m’a proposé de l’accompagner en tant qu’adjoint.
Je souhaitais avoir une première expérience d’éducateur, et ce dans le Football Féminin, donc j’ai naturellement accepté.
Malheureusement, il n’a pas pu poursuivre sa mission, et j’ai donc endossé le rôle d’entraîneur de cette équipe Seniors 3. La saison ne s’est pas passée pas comme prévu, et par manque de joueuses, nous avons du déclarer forfait pour les derniers matchs.
Je termine donc la saison 2012-2013 dans l’encadrement de l’équipe 2.

La saison d’après, tu deviens l’entraîneur principal de l’équipe 2.
Oui tout à fait. Je suis confronté à un départ massif de joueuses vers le club d’Eysines.
Il s’agit alors de reconstruire l’équipe. Malgré un effectif limité en quantité, nous arrivons à nous maintenir en DH, ce qui était notre objectif.

Arrive alors l’opportunité de devenir Responsable de l’École de Football Féminine. Comment cela s’est déroulé ?
Audrey Pani, qui occupait ce poste, a quitté le club l’été dernier. J’étais déjà éducateur au sein de l’École de Football Féminine en plus de l’équipe 2 Seniors ; je me suis donc proposé pour succéder à Audrey.
Ainsi, je cumule les postes de Responsable de l’École de Football Féminine et d’entraîneur de l’équipe 2 Seniors.

« 40 joueuses composent l’École de Football Féminine »

Comment est composée l’École de Football Féminine ?
Nous avons une équipe dans chaque catégorie de U9 à U13, pour environ quarante joueuses au total.
Côté encadrement, nous pouvons compter sur une dizaine de personnes : des joueuses Seniors et des parents participent lors des entraînements et des plateaux ou matchs.
Je coordonne et fais le lien entre toutes ces équipes, pour qu’il y ait une ligne directrice.

Quel est le planning d’une semaine-type pour toi ?
Le lundi je m’entraîne avec l’équipe 3 des Seniors garçons.
Le mardi il y a l’entraînement de l’équipe Seniors 2 en soirée.
Le mercredi je débute par le ramassage en minibus de certaines filles de l’École de Football. L’entraînement est de 14h30 à 16h30 pour toutes. Je ramène les joueuses à la fin de la séance.
Le jeudi a lieu la seconde séance avec les Seniors 2.
Le vendredi, entraînement uniquement avec les U13 à 18h00.
Le samedi matin, je suis sur les plateaux U9 ou U11. L’après-midi, j’accompagne les U13 pour leurs matchs.
Enfin, le dimanche après-midi, match avec les Seniors 2. J’ai donc une semaine 100% foot !
Je passe également cette saison le BMF (Brevet de Moniteur de Football), ce qui ne me permet pas d’assurer la même présence au Club lors de mes semaines de formation.

Quel bilan peux-tu établir à la mi-saison sur ta fonction à l’École de Football ?
J’ai découvert et je découvre encore ce nouveau rôle pour moi. Ce qui est sûr, c’est que je prends beaucoup de plaisir à encadrer ces catégories-là. Je me retrouve complètement dans les notions d’apprentissages de valeurs, mais aussi d’apprentissages liés à la pratique du Football pour ces jeunes.
La communication avec les parents notamment est très importante et nécessite beaucoup de temps et d’organisation ; c’est un aspect que je découvre.
Le côté formateur des éducateurs est quelque chose de très intéressant : un accompagnement individualisé est établi avec chaque éducatrice dans le but de tendre vers une progression de leur pédagogie, de leur gestion, de leur contenu d’entraînement, …

« Plaisir et progrès »

Quels sont les objectifs pour cette fin de saison ?
Mon objectif est de structurer encore plus l’École de Football. Avec l’expérience acquise cette saison, j’ai pu noter certaines choses à améliorer.
Je commence dès à présent à préparer la saison prochaine pour par exemple anticiper le recrutement de l’encadrement avec le souhait d’avoir un(e) éducateur(trice) avec un(e) dirigeant(e) par équipe, ou encore réfléchir à l’amélioration de la qualité des entraînements proposés.

L’École de Football doit rester un plaisir, mais on peut réaliser cela en étant structuré, avec un objectif de progression adaptée aux capacités de chacune.

Pour terminer, un mot sur le 8e de finale de Coupe de France Féminine de dimanche ?
C’est forcément une bonne nouvelle pour notre Club d’accueillir un évènement comme celui-ci !
Ce match va contribuer à la promotion du Football Féminin.
De plus, les joueuses de l’École de Football seront ramasseuses de balle, ce qui va renforcer le sentiment d’appartenance à l’ESB pour ces petites.


Suivez la série sur la Semaine Spéciale Foot Féminin

lundi 9 février → Liliane Delluc, Présidente ESB

mardi 10 février → Stéphane Renon, entraîneur ESB

jeudi 12 février → Nicolas Bach, Entraîneur Rodez AF

vendredi 13 février → Sarah Cambot, Capitaine ESB

samedi 14 février → Dominique Broustau, Vice-Président délégué à la Section Féminine