Sarah Cambot, capitaine et attaquante de 22 ans de l’ESB, nous livre ces impressions à deux jours du 8e de finale de Coupe de France contre Rodez.

S_Cambot

Sarah Cambot, à gauche lors du toss face à Lorient au tour prédécent

Quel regard portes-tu sur le parcours réalisé jusqu’ici en Coupe de France ?
Nous n’avons pas eu un tirage facile jusqu’à présent !
En 64e de finale, nous avons rencontré Toulouse, qui est une belle équipe de D2 et qui était en D1 il y a peu. Nous avons réalisé un match de qualité qui nous a permis de nous qualifier.
Puis nous avons joué La Roche-sur-Yon, que l’on connaît bien vu que nous sommes dans la même poule en championnat.
Enfin, le déplacement à Lorient avait tout du piège, mais nous avons préparé cette rencontre avec beaucoup de sérieux, en respectant cette équipe.
C’est un parcours satisfaisant, mais nous souhaitons continuer l’aventure !

Que penses-tu de ce tirage et cette réception de Rodez ?
Dans le groupe, les avis étaient partagés.
De mon côté, je pense que nous avons notre carte à jouer. Ce ne sera pas facile mais j’ai bon espoir malgré tout.
En Coupe de France, tout peut arriver !

Comment abordes-tu cette rencontre ?
Dès que j’ai connu le nom de l’adversaire, je me suis renseigné dessus sur Internet.
J’étais en rassemblement avec l’Equipe de France Universitaire avec Andréa Lardez et Juliette Loumagne jusqu’à mercredi, donc nous arrivons en cours de préparation de ce match.
C’est assez particulier de ne pas être proche du groupe mais la motivation est là !
Cela fait deux saisons d’affilées où l’on parvient à se qualifier pour les 8e de finales de cette Coupe. Si l’an dernier nous souhaitions avant tout ne pas être ridicules face à Montpellier, cette année nous ferons tout pour passer en ¼ !

En tant que capitaine, quel est ton rôle sur un match comme celui-ci ?
Je ne vais pas changer mes habitudes !

C’est un groupe qui s’entend bien, et qui sera forcément déterminé pour cette rencontre.
J’encouragerai mes coéquipières sur le terrain comme à chaque match  !

Pour terminer, as-tu un message à faire passer aux sympathisants du club ?
Cela fait sept ans que je suis au club, et je ressens un suivi plus important encore cette saison !
Je vois que les gens s’investissent beaucoup pour nous, croient en nous, et je les en remercie.
Les petites du club viennent régulièrement nous voir lors des matchs, ce qui nous fait plaisir.
Nous voulons vraiment montrer une bonne image de l’ESB et faire plaisir à toutes ces personnes qui sont présentes pour nous.

J’espère qu’il y aura du monde dimanche !


Suivez la série sur la Semaine Spéciale Foot Féminin

lundi 9 février → Liliane Delluc, Présidente ESB

mardi 10 février → Stéphane Renon, entraîneur ESB

mercredi 11 février → Julien Garry, Responsable École de Football Féminine ESB

jeudi 12 février → Nicolas Bach, Entraîneur Rodez AF

samedi 14 février → Dominique Broustau, Vice-Président délégué à la Section Féminine