Depuis le 1er septembre, Julien Rouaud a officiellement rejoint l’équipe professionnelle du District des Landes de football où il occupe le poste Conseiller Technique Départemental chargé du Développement et de l’Animation des Pratiques (CTD DAP). Âgé de 27 ans, ce landais d’origine nous en dit plus sur son parcours et ses futures missions. 
 

Julien Rouaud, pouvez-vous nous dire qui vous êtes  ?

J’ai passé la majorité de mon enfance et adolescence dans la région Dacquoise. Après l’obtention de mon bac S obtenu au Lycée Borda de Dax, j’ai intégré le STAPS de Bordeaux dans la filière entrainement sportif. Une fois la licence validée, je suis parti passer un Master 1 Entrainement et Optimisation de la performance sous le « soleil Lillois » pendant un an. En revenant à Bordeaux l’année suivante, j’ai passé le concours du CAPEPS puis j’ai commencé à travailler en tant qu’animateur puis directeur sur les temps péri-scolaires au sein de la Ville de Mérignac.

Quel est votre parcours d’éducateur ? 

Je suis éducateur depuis presque 10 ans maintenant. J’ai passé mes premiers niveaux de diplôme dans les landes sous la direction de Ludovic MARTIN notamment. En tant qu’éducateur j’ai pu encadrer différentes catégories qui allaient de U7 à U18 et dans différentes structures (clubs amateurs, professionnels, Pôle Espoir Aquitaine). J’ai été responsable de l’école de foot de l’ES Blanquefort (33) et ces trois dernières années j’étais éducateur des U8 garçons et des U19 nationaux filles au FC Girondins de Bordeaux. Dernièrement j’ai obtenu le BEF après avoir obtenu mon BE 1er degré en Ligue Centre Ouest.

Quelles sont les motivations qui vous ont amené à postuler sur ce poste de CTD-DAP proposé par le District des Landes de Football ?

Le fait de pouvoir vivre de sa passion au quotidien dans un cadre professionnel. J’ai voulu saisir l’opportunité proposée par le poste qui consiste à échanger, partager et participer au développement du football à l’échelle du département. Revenir dans les Landes a une saveur particulière aussi car c’est un territoire avec des valeurs auxquelles je m’identifie. Le plan d’actions techniques qui m’a été proposé est très attirant et ambitieux. J’ai souhaité participé à sa mise en place concrètement. J’ai également pour objectif d’accompagner nombreuses opérations qui ont déjà été mises en place les années précédentes notamment dans le cadre du football d’animation. Enfin, le fait de pouvoir travailler dans un District aussi dynamique que celui des Landes a fortement influencé mon choix.

Concernant le plan d’actions techniques du District des Landes de Football – Horizon 2020, comment pensez-vous vous inscrire dans celui-ci ?

Je m’inscrirais tout d’abord dans la continuité de ce qui a été effectué pendant de nombreuses années par Ludovic MARTIN. Comme l’indique le projet, le District des landes de football se veut ambitieux. Je pense qu’il y a une énergie dans ce District qui va permettre d’engager diverses actions. Nous souhaitons poursuivre l’amélioration du niveau de jeu du football landais, pour cela on va agir sur plusieurs points : la formations des éducateurs, le développement du football pour tous avec notamment des pratiques diversifiées comme le futsal, le beach soccer, le foot à 8. Enfin on apportera plus d’exigence sur le parcours d’excellence sportive du jeune footballeur Landais. Tout cela sera fait en concertation avec les éducateurs, les dirigeants afin de renforcer l’échange et la proximité avec les acteurs quotidiens du football landais.

Source : District de Football des Landes