Bonjour Thibaud et Raphaël. Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter ?
Thibaud Crespo : Bonjour, je m’appelle Thibaud Crespo, j’ai 18 ans et je suis actuellement en STAPS.
Je joue avec les U19 au poste de défenseur central, parfois latéral. C’est ma cinquième saison au club (une en U13 et quatre depuis U16).

Raphaël Brun : Je m’appelle Raphaël Brun, j’ai 19 ans je suis actuellement en BTS MCO. Je suis au club depuis U6 et je joue cette saison en U19 Régional 1 .

Vous avez débuté cette saison en tant qu’éducateur. Comment s’est réalisée votre arrivée dans ce rôle ?
TC : Mon arrivée dans ce rôle d’éducateur s’est très bien déroulée. Il y a tout de suite eu une bonne entente avec les éducateurs et une bonne gestion de l’équipe 3 avec Raphaël.

RB : C’est un rôle que je voulais connaître depuis pas mal de temps, et cette saison j’ai pu voir l’autre côté d’une équipe grâce au duo que nous formons avec Thibaud.
Sinon très bon accueil de la part de tous les dirigeants de la catégorie et aussi de la part des joueurs.
Je n’ai pas été déçu !

L’école de Football compte environ 150 licenciés, pour 16 équipes. Est-ce que l’intégration dans ce nouveau rôle a été simple ?
TC : Je trouve que notre intégration a été fluide et naturelle de par le bon climat et la bonne ambiance mais aussi avec les joueurs qui sont très investis dans l’apprentissage.

RB : C’est un rôle qui demande beaucoup plus de responsabilités que ce que je pensais mais grâce aux conseils de tout le monde et le fait qu’on soit deux, cela a facilité l’intégration.
Après cela demande du temps et ce n’est pas toujours simple de gérer avec les études.

Vous êtes en duo sur l’encadrement des U11-3. Comment vous répartissez-vous les tâches ?

TC : Pour le mercredi, j’établis seul la séance puisque Raphaël n’a pas la possibilité d’être présent.
Le vendredi, nous construisons la séance ensemble en travaillant les points faibles et la tactique de l’équipe.
Pour le samedi, Raphaël prend l’échauffement d’avant match avec les gammes athlétiques, par la suite je m’occupe du jeu tandis que lui s’occupe de l’échauffement du gardien. Et je suis chargé de remplir la feuille de match.

RB : Thibaud est plus présent que moi car je ne peux pas être là le mercredi ni tous les vendredis mais pour la répartition on voit tout ensemble pour avoir un avis commun et prendre les bonnes décisions.

Quels sont vos objectifs avec votre équipe ?
TC : Ils sont simples : produire du jeu collectif, se faire plaisir, progresser. Ça c’est un premier aspect sur lequel on insiste beaucoup.
Ensuite, vient le résultat du match, qu’il y ait victoire ou défaite, cela se fera toujours dans l’humilité et le respect de l’adversaire.

RB : L’objectif principal est tout d’abord que les petits prennent le plus de plaisir possible, qu’ils s’améliorent et ensuite nous sommes des compétiteurs donc le plus de victoires possibles reste aussi un objectif.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce rôle ?
TC : Voir les joueurs progresser et s’adapter dans les différents systèmes que nous utilisons. Il est important de ne pas se cantonner dans un même système ou un même poste, et voir les joueurs s’adapter avec réussite, c’est très plaisant.

RB : Le rôle de coach demande des responsabilités importantes, ce que je préfère le plus c’est voir notre équipe se donner à fond sur le terrain et voir les petits prendre du plaisir, ça n’a pas de prix !

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué et/ou étonné en tant qu’éducateur ?
TC : Au sein du club, comme je le connais bien, rien ne m’a étonné. C’est plus l’attitude des adversaires qui est parfois limite. Des propos qui ne doivent pas être énoncés dans la vie en général mais encore plus sur un terrain de football.

RB : Le plus marquant je pense c’est le lien que l’on peut créer avec les joueurs et aussi à certains moment il faut savoir être dur pour se faire comprendre tout en restant dans le respect bien sûr.

Le fait de devenir éducateur a-t-il changé votre vision du football ?
TC : Non, ça n’a pas changé, avec Raphaël, nous voyons le football de la même manière, du jeu simple, à plusieurs, avec des combinaisons, des buts, de la prise de plaisir…
On essaye réellement de produire un football de qualité comme peuvent le faire des joueurs de football à 11.

RB : Ma vision du football reste la même car honnêtement toutes les catégories ont les mêmes valeurs et le foot reste un jeu.

Un dernier mot ?
TC : Je dirais qu’il faut poursuivre les efforts fournis à l’entraînement ce qui facilitera le jeu du samedi.
Se concentrer sur la fin de saison et rester positif comme on l’a été depuis septembre dernier.
Je suis très fier de l’équipe !

Merci à Thibaud et Raphaël et bonne fin de saison à eux !