Gardien des U14 et au club depuis 2014, Thomas est entré en début de saison au Pôle Espoirs. L’occasion pour lui de nous en expliquer son quotidien !

Bonjour Thomas, peux-tu te présenter ?
J’ai 14 ans, je suis en 4ème au collège Victor Louis à Talence. J’habite à Parempuyre et j’ai un petit frère de 9 ans qui joue aussi au foot à l’ESB.

Quel est ton parcours de joueur de football ?
J’ai commencé le foot à l’âge de 5 ans et demi à Bruges et je suis arrivé à Blanquefort à 7 ans et demi. Et j’ai choisi d’être gardien il y a quatre ans. Actuellement je suis en U14.

Thomas avec son équipe U14 de l’ESB

Depuis août 2020, tu as intégré le Pôle Espoirs à Talence. Comment se sont déroulées les sélections pour y entrer ?
Au départ, le District organise des rassemblements pour observer les joueurs et au fur et à mesure il n’en garde que quelques-uns. En mars avec le confinement, les sélections se sont arrêtées. Mais au mois de mai j’ai été contacté pour déposer un dossier de candidature pour le Pôle Espoirs. Pour le dossier, j’ai dû faire une lettre de motivation, joindre mes bulletins scolaires (très important) et remplir un questionnaire psychologique.

J’ai eu un entretien individuel en visio avec le directeur du Pôle Espoirs et un autre entraîneur, puis j’en ai eu un second avec mes parents, mon frère et le directeur du Pôle Espoirs. Enfin j’ai eu un entretien téléphonique avec l’entraîneur des gardiens du Pôle Espoirs.

Peux-tu nous décrire une journée-type et une semaine-type ?
Je suis interne au CREPS de Talence du dimanche soir au vendredi après l’entraînement.
Le week-end je rentre chez moi et quand on pouvait faire des matchs je jouais en U14 à l’ESB.
On a entre une heure trente et deux heures d’entraînement tous les jours. On fait aussi de l’éducatif de course et on apprend à se servir du logiciel vidéo pour faire des montages de nos actions et pour les analyser.

Une journée type : j’ai cours au collège de 8h à 12h et de 14h à 16h sauf le mercredi et le vendredi (on fait les mêmes cours que les autres élèves sauf dessin et musique) ; de 16h30 à 18h30 entraînement puis 19h repas et de 20h à 21h30 on a étude obligatoire et 22h coucher avec prise des téléphones par le surveillant qui nous les redonne le lendemain matin au réveil à 6h30.

Thomas avec son équipe du Pôle Espoirs

Ton quotidien est assez différent de ce que tu connaissais avant ton entrée au Pôle, comment s’est faite ton adaptation ? Arriver à concilier foot et études est-il facile ?
Au début je pensais que l’adaptation à cette nouvelle vie serait difficile mais en fait, les deuxièmes années nous ont beaucoup aidé et je me suis plus facilement adapté.
J’arrive à concilier foot et étude car je suis un bon élève et surtout je suis organisé et autonome.

Que t’apportes ton cursus au Pôle Espoirs ?
Le Pôle Espoirs me permet d’être meilleur, d’être plus performant, d’améliorer mes points faibles et de continuer d’évoluer sur mes points forts. Et tout est mis à notre disposition pour qu’on réussisse : un GPS pour mesurer nos performances, la vidéo, un staff médical, un psychologue, un préparateur mental, un préparateur physique et des repas équilibrés.

Thomas participe aux évènements organisés par le club, en aidant à l’encadrement des stages vacances ou lors des lotos

Un dernier mot à ajouter ?
Un grand merci à “Kiki” (Christian Grenier, NDLR) pour ses entraînements de gardien, à Wallid pour son aide et ses conseils pour ma candidature et merci au club.

Merci Thomas et bonne continuation dans cette belle aventure !